RMLL 2014

Ce week end, je présentais aux Rencontres Mondiales du Logiciel Libre Newton Adventure et Ned et les maki en compagnie de al.jes, producteur intermittent du spectacle du second, avec trois objectifs:

  • faire la promotion du platformer rotatif et du sokoban au goût de poisson cru.
  • observer le comportement et les réactions des joueurs.
  • rencontrer d’autres âmes perdues au nom de la liberté logicielle.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les circonstances n’étaient favorables à la réalisation du premier.

Notre stand, placé en retrait loin du passage, au dessus d’une bouche d’égoût, coincé entre une barraque à frites et des toilettes publiques avait bien du mal à attirer un autre public que les habitants typiques du centre ville de Montpellier, consommateurs de stupéfiants et punks à chien, certes sympathiques, mais venant plus par intérêt pour l’emprunt définitif de biens matériels que par passion vidéoludique.

Les vents violents de la ville de Georges Freches nous aidaient parfois à attirer un peu de monde en chassant les odeurs, mais nous compliquaient aussitôt la tâche en renversant nourritures et boissons sur nos claviers, en emportant les affiches imprimés à prix d’or par notre graphiste bien aimée ou encore en faisant s’effondrer les panneaux sur nos rares visiteurs.

Notre prévoyance nous a permis toutefois d’éviter les sorts moins enviables de nos amis de Salut à Toi dont le stand a été emporté à une altitude suffisante pour provoquer l’intervention de la force de défense antiaérienne ou de nos collègues de l’Aful qui ont du dormir dehors blottis entre punks et chiens tel Jésus dans sa crèche suite à un léger problème de réservation de chambre. Je ne féciliterais jamais assez al.jes d’avoir pris un hôtel sérieux et des sacs de sable lestés de plombs.

C’était la première fois que je voyais le leader charismatique des GGP et j’ai été très surpris: 1m80, blond au regard bleu d’acier plein de vie, il était exactement tel que je me l’étais imaginé!

Même s’il a fait fuir la moitié des visiteurs en hurlant BONJOUR sur un ton de waffen SS contrarié, notre VRP aryen a noté avec une rigueur allemande les compliments, critiques et rapports de bug des rares courageux à avoir pris les manettes disposées de façon à inciter les joueurs à essayer nos créations. Les analyses statistiques et qualitatives sont en cours, les conclusions devraient être disponibles dans la semaine.

Outre notre stand, nous avons eu le temps de parcourir rapidement le reste des exposants et découvrir de très beaux projets comme Medintux (un logiciel de fichage des malades au bénéfice des assurances santé) ou Openpandora (une sorte de Gamegear libre).

Entre un radotage de RMS et un concours de mise en chanson des plus belles revues de presse de l’APRIL, nous avons même eu le temps de participer à une émission de radio malheureusement interrompu par un orage. Si l’ingénieur du son a pensé à appuyer sur “save” avant d’être frappé par la foudre, elle sera bientôt en ligne.

Peut être même avant que mon train arrive à destination: j’écris ses lignes pour passer le temps. Et du temps j’en ai: après avoir du ralentir à cause d’un panneau de signalisation lui aussi foudroyé, un arbre s’est suicidé sur les voies obligeant le conducteur à le débiter avec son canif. Une alerte à la bombe et une grève des portes bagages obligeant à la conduite à vue ayant suivi, j’envisage de braquer le service restauration avec ma brosse à dent pour survivre jusqu’à la semaine prochaine - date estimée de notre arrivée.